Casinos en ligne : Neteller va quitter le marché français

Peu après l’annonce faite par paySafeCard de se retirer du marché français dès le mois de septembre prochain, c’est au tour de Neteller d’avoir indiqué qu’il comptait également se retirer de ce marché. Bien que pas encore officielle, cette annonce, si elle devait être confirmée, ne serait pas étonnante dans la mesure où ces deux portefeuilles électroniques appartiennent tous les deux à la firme PaySafe. Rappelons que Neteller représente l’un des moyens de paiement préféré de la part des joueurs de casinos en ligne afin de déposer ainsi que de retirer leurs fonds. Cette méthode de paiement est en effet disponible sur la plupart des casinos en ligne et est particulièrement appréciée en raison de sa facilité de fonctionnement. Elle permet en effet de pouvoir retirer ses gains ou de déposer des fonds de façon quasiment instantanée, et le en toute sécurité. Son retrait serait donc une mauvaise nouvelle pour les nombreux joueurs qui utilisent régulièrement cette méthode de paiement.

Une mauvaise nouvelle pour les joueurs

Si Neteller devait effectivement se retirer du marché français, les joueurs auraient donc moins de possibilités quant au choix des méthodes de paiement à utiliser sur les casinos en ligne. Peu de solutions alternatives au paiement par carte bancaire sont en effet proposées par les casinos virtuels. Or, le fait de payer par carte bancaire signifie de fournir aux casinos des informations sensibles qui peuvent parfois faire l’objet de piratage, ce qui peut donc nuire à la sécurité des données des joueurs. C’est notamment la raison pour laquelle Neteller est tant utilisé par les joueurs de casino sur internet. Une autre solution sécurisée est de jouer à des jeux de machines à sous ou de blackjack gratuit qui ne nécessitent de faire aucun dépôt puisqu’ils permettent de jouer en mode fun. Il s’agit d’une solution utilisée par bon nombre de joueurs mais celle-ci ne leur permet pas de gagner aux jeux auxquels ils jouent, ce qui peut donc représenter un frein pour certains d’entre eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *